« Plus on attend, plus la situation est dégradée », a mis en garde l’association France Terre d’asile (FTDA). Mandatée pour mener des maraudes autour du centre humanitaire pour migrants ouvert dans le nord de Paris, porte de la Chapelle, l’association a annoncé, jeudi 29 juin, que près de 1 200 personnes vivent dans la rue aux alentours du centre.

Pour Pierre Henry, directeur général de FTDA, l’évacuation est « obligatoire », alors que l’association a dénombré « 200 personnes supplémentaires par semaine ». La FTDA plaide notamment pour l’ouverture d’autres centres humanitaires, ailleurs qu’à Paris. « Si rien n’est fait d’ampleur, on va continuer à gérer le bazar », a-t-il estimé.

Suite de l’article sur lemonde.fr :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/06/29/a-paris-pres-de-1-200-migrants-vivent-autour-du-centre-humanitaire-de-porte-de-la-chapelle_5153272_3224.html