Les Dorine exprime toute sa solidarité et son soutien à Madame Nathalie Kosciusko-Morizet suite à l’agression dont elle a été victime le 15 juin 2017. C’est avec horreur et consternation que nous apprenons qu’elle souffre d’un traumatisme crânien et a passé une nuit difficile à l’hôpital.

L’homme qui s’en est pris à elle a violenté une femme qui a choisi la voie de l’émancipation et du pouvoir. C’est aussi l’élue et les institutions de la République qui sont visés par la violence de cet individu pas si isolé dans ses pulsions.

Dans un contexte de montée des conservatismes, des fondamentalismes et des populismes anti-féministes, cette agression fait également fond sur le dégagisme ambiant.

Outre sa grande inquiétude pour Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, Les Dorine souligne le caractère particulièrement inquiétant de ces éléments et s’engage à combattre toute tendance à transformer femmes et responsables politiques en bouc-émissaires qu’il serait légitime d’agresser.